dimanche 9 décembre 2012

Un projet collectif dans mon idéal

Voici ce que je pense aujourd'hui, dans les grandes lignes, d'un projet collectif idéal :

Où ?
Un terrain avec une belle vue, un rivière et une moyenne montagne, à proximité, avec des parties plates, à proximité d'une petite ville où l'on trouve une bibliothèque, un cinéma, des associations sportives et culturelles que l'on peut rejoindre à pieds ou à vélo. Un terrain à un prix accessible avec une maison habitable ou à rénover ou nu. 
Un terrain dans une région ensoleillée, où la pierre utilisée pour le bâti est clair.

Quand ?
Quand on a assez d'argent pour que le projet ne nous oblige pas à se restreindre sur ses choix de consommation éthiques et sur son budget "plaisir/loisir/bien-être".
Quand on sait quelles sont nos priorités : le choix du lieu, le choix du groupe ou choisir toutes ces données en couple, pour moi c'est celle-ci.
Quand on a un minimum de perspective professionnelle.

Avec qui ?
Les amis présents et motivés à l'endroit et au moment opportuns, avec qui l'on partage des valeurs et qu'on a envie de voir le matin quand on se lève.
Dans mon idéal, ça représente plusieurs dizaines de personnes et je me doute qu'il est compliqué de réunir en même temps le bon endroit, le bon moment et toutes les personnes qu'on aime !
Des personnes peuvent s'ajouter au projet après une discussion et une période d'essai.

Quelles valeurs ?
Respect de l'humain, de la nature, du matériel, 
Ouverture et tolérance,
Envie de partager une aventure humaine pour son enrichissement et épanouissement personnel, 
Envie de créer une communauté éducative pour les enfants, 
Envie de réaliser des économies d'énergie.
 
Quelles parties collectives ?
Un ou plusieurs bâtiments rénovés ou construits avec une salle à manger, une cuisine, une salle de jeux, une bibliothèque, une salle de bain, un dortoir, un ou des bureaux, une salle des fêtes et des sports, un ou des ateliers.
Un espace avec un potager, une aire de jeux, une aire de détente.
Tout ceci fait et entretenu pour que ce soit beau, propre, en état de fonctionnement.
Dans cette partie collective, sont accueillis des gens de passage qui participent à la vie du lieu selon un ratio temps/argent à définir.

Quelles parties individuelles ?
Chaque personne, ou couple, ou famille, ou sous-groupe peut construire son habitat et avoir son espace individuel.

Quelle organisation ?
Une réunion hebdomadaire réunit tout le monde ou des commissions où tout peut être discuté au fur et à mesure : propositions, critiques, réussites... L'organisation est celle décidée par les personnes présentes.
L'argent commun sert à la partie collective, son entretien et l'achat de matériel.
L'implication dans la partie collective peut se faire selon un ratio temps/argent à définir.

Mon idéal est proche d'un habitat groupé avec une partie collective, ou d'un eco-village, avec une place importante pour l'épanouissement personnel et familial qui me semble nécessaire à la réussite de la partie collective.
Ce qui m'importe le plus ce sont les relations humaines et les choix éthiques, je pense pouvoir m'adapter à différentes organisations décidées en groupe.
Encore dans mon idéal, ce lieu peut accueillir des gens, enfants ou non, handicapés ou non, séniles ou non, qui viennent reprendre goût à la vie et une activité professionnelle importante peut naître autour pour faire vivre des activités artisanales, artistiques, sportives, spirituelles... aux personnes accueillies et aux habitants du lieu.
Je n'ai pas d'avis précis sur la nécessité de séparer ce lieu d'accueil du lieu de vie.

1 commentaire:

  1. tu ne vois pas les choses à moitié ! :-)
    Stéphanie.

    RépondreSupprimer