jeudi 20 mars 2014

L'appel des innovants

Ça y est l'appel est prêt !

C'est ici http://appelecolesdifferentes.blogspot.fr/

Faites circuler abondamment !

Le texte définitif :

Appel à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale  

Rendez possible le choix d'une autre approche éducative à l’école pour tous et sur tout le territoire !


Nous, professeurs de l’Éducation nationale, professeurs d'écoles expérimentales ou associatives, parents d'élèves, anciens élèves, éducateurs, citoyens intéressés par les questions d'éducation, constatons qu’une part croissante de la population aspire à un autre modèle pour l’éducation de ses enfants, alors qu'une autre part préfère conserver un modèle plus classique.
Nous demandons donc à l’Éducation nationale :
de prendre les dispositions nécessaires pour que chaque famille et chaque enseignant puissent, dans l'école publique et dans celles en partenariat avec l’Éducation nationale, enfin faire le choix entre un enseignement classique et un enseignement inspiré des réflexions des grands pédagogues tels que C.Freinet, M.Montessori, O.Decroly, R.Steiner-Waldorf, J.Dewey, J.Holt, P.Kergomard ...
En effet,
  • de nombreuses expériences ont depuis longtemps validé ces « nouvelles » approches qui ne sont donc plus expérimentales et qui doivent aujourd'hui être officiellement intégrées dans notre système éducatif,
  • de nombreux parents sont demandeurs et de nombreux enfants - dont les difficultés ne relèvent que du système classique auquel ils doivent à tout prix s’adapter - ont besoin de ces approches plus souples et plus respectueuses de leur curiosité, de leurs rythmes et de leurs personnalités,
  • de nombreux professionnels ont les compétences, l’expérience et l'envie d'offrir des pratiques différentes aux enfants, aux adolescents et aux familles.
Or,
  • actuellement, seuls des parents socio-culturellement privilégiés peuvent faire ce choix dans des écoles alternatives privées quand elles existent,
  • et des enseignants s’engagent dans ces pratiques non classiques sans être reconnus ni soutenus par l’administration.
Nous demandons donc que :
  • ce choix soit rendu possible et gratuit pour toutes les familles et sur tout le territoire,
  • des établissements (ou des parties d’établissements) soient officiellement dédiés à cette approche différente et que leurs enseignants puissent y mettre en œuvre ces pratiques sereinement et dans un ensemble cohérent,
  • ces approches différentes - légitimées par les travaux et les expériences passées et actuelles des praticiens, par les chercheurs et les neurosciences - fassent effectivement partie de la formation des enseignants,
  • tous les parents soient informés de l’existence des deux grandes approches possibles de l’éducation et des apprentissages.
Ainsi, la relation et le partenariat école/famille, alors fondés sur le choix clair de chacun, en seront forcément améliorés et pacifiés, et les enfants en seront les premiers bénéficiaires.
Dans notre système éducatif français qui tergiverse aujourd'hui entre ces deux conceptions de l'éducation, notre appel à la diversité assumée de l'offre éducative n’est donc que la voix de la raison.
 
Article original :

Voilà quelques temps que je mijote une réflexion sur la nécessite de créer des écoles innovantes au sein de l'éducation nationale et sur le besoin de communiquer sur cette question, voilà ce qui est sorti aujourd'hui : l'idée de faire un appel, et pourquoi pas de trouver un symbole qui rassemblerait tous ceux qui se retrouvent dedans. Bonne lecture et à vos réactions !

Il nous manque un titre "l'appel des ... ou pour ...", que proposez-vous ?
J'ai noté "des innovants" mais on peut peut-être trouver mieux, "pour l'émergence d'une école humaniste" ?!

L'appel est en cours de "peaufinage", nous le lancerons bientôt. 



Appel pour la reconnaissance et la prise en compte d’autres approches éducatives dans l'Éducation nationale basées sur le respect des enfants auteurs de leurs apprentissages, sur le respect de leurs rythmes, sur d’autres organisations mises en place par les professionnels qui permettent aux enfants d’apprendre et de grandir dans un groupe hétérogène et vivant avec la sécurité physique et affective nécessaire, et avec pour éthique le respect de l'humain et de l’environnement.


 

 Nous, professeurs de l’Éducation nationale, professeurs d'écoles expérimentales ou associatives, parents d'élèves, anciens élèves, éducateurs, citoyens intéressés par les questions d'éducation, avons en commun :

- la construction jour après jour d’une nouvelle école par nos pratiques et nos réflexions quotidiennes,

- la volonté de permettre aux enfants de grandir dans la coopération, l'ouverture, la curiosité, le respect, la confiance, la tolérance et de faire évoluer leurs capacités/compétences/connaissances sur les plans cognitifs, émotionnels, physiques dans le respect de la singularité et du rythme de chaque enfant et en lien avec son environnement tant humain que naturel,

- la volonté d'organiser le temps éducatif pour permettre aux enfants la construction des apprentissages et de faire évoluer nos fonctionnements au gré des observations, des échanges entre pairs et des nouvelles connaissances scientifiques, pour permettre aux enfants de vivre dans un espace aménagé en vue du développement de tous leurs potentiels, leur autonomie, leur socialisation tout en veillant à préserver leur grande curiosité et à susciter leur initiatives,

- le désir de travailler ensemble autour de ce qui nous rassemble et d'accepter comme richesse ce qui fait nos différences et ce sans partisanisme, sans idéologie, sans étiquettes dans la mouvance des courants de pensée de Freinet, Montessori, Steiner, Decroly..., les mots clés de nos approches sont : multi-âge et hétérogénéité sociale, respect des rythmes, coopération, auto-organisation, socialisation, communication, initiative, ouverture, curiosité, imagination, créativité, confiance, entraide, autonomie, respect des singularités, participation des familles, liens avec le tissu socioculturel, arts, nature...


Nous considérons que l'école doit être un lieu particulier où les langages se construisent dans leur utilisation réelle pour la vie même de ce lieu et de ses occupants, dans l'interaction et l'interrelation, sans être coupés de la vie courante, en intégrant et utilisant aussi les outils banalisés aujourd'hui.

Nous constatons que le système éducatif est à un moment crucial de son existence. Ses dirigeants et son administration doivent maintenant  faire le choix :
- d’accroître la fracture entre le modèle traditionnel de l’école publique imposé à tous et une frange de la population qui aspire à un autre modèle pour l’éducation de ses enfants,
- ou d’accepter et de permettre les démarches différentes qui placent les enfants dans des contextes d’apprentissages différents.

Nous sommes conscients que si cette fracture persiste, si d'autres approches ne sont pas possibles et admises, la refondation de l'école publique et gratuite pour tous n'aura pas lieu, ce qui fera croître le nombre d'écoles alternatives où se retrouvent ceux qui peuvent financièrement l'assumer, avec le risque de ne pas y trouver la richesse des diversités sociale, culturelle, de croyances et de pensées que devrait garantir l'école publique.

Nous demandons que les projets d'écoles différentes puissent se faire au sein de l'éducation nationale ou en partenariat avec celle-ci, dans des établissements ou partie d’établissements caractérisés par leurs approches spécifiques et accessibles à tous.

Nous demandons que nos travaux et nos propositions soient reconnues et prises en compte afin que les professeurs des écoles de l’éducation nationale qui travaillent à la mise en place de ces organisations puissent être considérés et soutenus par le ministère pour pouvoir exercer dans des conditions sereines et que nos approches fassent partie entière des formations initiale et continue des enseignants.

Nous demandons que les parents  reçoivent les informations nécessaires à la compréhension des différentes approches proposées pour faire leur choix.

 Il s’agit de pouvoir répondre à une demande légitime et démocratique et ainsi permettre :
- aux parents, à tous les parents quel que soit leur milieu socio-économico-culturel, qui le souhaitent, d'inscrire gratuitement leurs enfants dans une démarche éducative non traditionnelle.
-  aux enseignants et éducateurs qui le souhaitent de travailler dans des approches différentes.
 
De nombreux parents sont demandeurs, de nombreux enfants en ont besoin. De nombreux professionnels ont des compétences, de l’expérience et des envies pour d’autres pratiques. De nombreuses expériences ont depuis longtemps validé ces nouvelles approches, qui ne sont plus expérimentales.

Nous lançons cet appel pour que l'école publique, laïque et gratuite soit le théâtre de la réalisation d'un système éducatif où chaque enfant a la chance de pouvoir grandir, apprendre, comprendre, s'épanouir à son rythme et dans le respect de son identité, développer tous les talents qui sommeillent en lui.
En d'autres termes, nous demandons que le choix d’une autre approche éducative soit possible pour tous sur tout le territoire, au sein de l’école publique.

NB : Concrètement la mise en oeuvre de ce qui ne serait même pas une réforme serait assez simple : il suffirait que les écoles importantes soient scindées en deux unités différentes et autonomes, que lorsqu'il y a plusieurs écoles sur le même secteur (milieu urbain, RPI en milieu rural) l'une d'entre elles au moins soit consacrée aux approches différentes. Ce seraient leurs projets éducatifs qui les différencieraient et permettraient les choix, et des enseignants, et des parents. Ce ne serait pas plus compliqué que la carte scolaire actuelle, et cela se fait ailleurs comme par exemple à Gand en Belgique.

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    connaissez vous l'association "printemps de l'éducation" ?
    très cordialement
    florent pasquier

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Oui regarde l'article précédent ;)
    Je ne les ai pas contactés pour l'instant.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, solidaire de votre appel, je vous invite à lire mon commentaire d'un article paru sur netpublic
    http://www.netpublic.fr/2014/02/fablab-pedagogique/

    RépondreSupprimer