jeudi 21 juillet 2011

Complétement Toltèque


En février, alors que j'étais d'humeur assez mélancolique, Cécile m'a mis entre les mains un livre : "Les quatre accords Toltèques" de Don Miguel Ruiz. 
"Ca m'a plu de le lire, ça devrait te plaire aussi !", avec son sourire et sa douceur.

Ce livre fait du bien !
Je tente d'en écrire ma lecture :
L'auteur, un chaman mexicain, nous expose la vision Toltèque de la vie humaine dans laquelle nous serions éduqués dans les accords de la société (hérités du judéo-christianisme pour nous),  où nous serions sans cesse entrain de laisser notre juge intérieure malmener notre victime intérieure, dans laquelle nous aurions une perception bien personnelle de la réalité à travers nos propres "lunettes".
Il nous confie l'aboutissement de la réflexion des Toltèques sur comment vivre heureux, libre, celui-ci tient en quatre accords à passer avec soi-même :

- Avoir une parole impeccable : utiliser la parole de manière positive envers les autres et soi-même, ne pas médire, ne pas s'insulter soi-même, dire ce que l'on pense en toute intégrité...

- Quoi qu'il arrive, ne pas en faire une affaire personnelle : ce qui pose problème aux autres correspond à une difficulté de leur propre réalité, sans fuir ses responsabilités, il ne faut pas prendre pour soi ce qui en fait interne à l'autre.

- Ne pas faire de suppositions, mieux vaut poser la question, savoir si nos hypothèses sont justes plutôt que de se monter un scénario qui nous rend triste inutilement.

- Faire de son mieux, surtout dans la réalisation des trois premiers accords ! A chaque moment, en fonction de notre état, nous faisons de notre mieux, qui ne correspond pas encore forcément à l'idéal que nous avons mais que nous tendons à faire tendre vers celui-ci.

Ces quatre accords paraissent assez difficiles à appliquer mais, une fois que nous les avons en tête, nous adoptons petit à petit de nouveaux comportements qui deviennent naturels. En quelques mois, mon expérience me fait dire qu'il est de plus en plus facile de renvoyer balader son juge intérieur, de ne pas s'attrister des réprimandes des autres, ne pas s’échafauder des histoires dont nous serions la victime mal-aimée et mal-chanceuse, et d'accepter nos agissements sans les juger,  se satisfaire de ce que nous sommes et au final de vivre plus librement, sans se soumettre au regard et la volonté des autres.
Cela permet aussi d'accepter plus facilement nos proches tels qu'ils sont, d'avoir moins d'attentes et d'exigences envers eux. Il devient aussi plus aisé d'accorder notre attention à ce et à ceux qui le "mérite".

Au final, ce livre m'a apporté davantage de liberté, de sérénité, de confiance, même si bien sûr je ne parviens pas à être "complétement Toltèque",  j'aime la voie dans laquelle cette lecture m'a permis d'entrer.

Vous pouvez lire ici l'article de Wikipedia au sujet de l'auteur et des accords, avec un cinquième accord "Soyez sceptique, mais apprenez à écouter".
Pour aller plus moins : passeport Toltèque.

Amis athés, je vous invite à ne pas vous laisser repousser par la vision déiste, créatrice du monde qui sous-tend l'écriture de ce livre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire