mercredi 29 juillet 2015

Faber et Mazlich 2 : susciter la coopération



Voici différentes manières non constructives de réagir quand un enfant agit d’une manière qui ne nous plait pas.
  • Blâmer et accuser

Tu as encore fait ceci, combien de fois vais-je devoir te dire de ne pas le faire ? Tu n’écoutes jamais !

  • Lancer des injures

Comme tu peux être bête ! C’est ridicule ce que tu fais.

  • Menacer
Refais ceci une fois et tu prends une claque.
Fais cela correctement sinon c’est moi qui vais e faire et tu vas t’en souvenir !

  • Donner des ordres

Fais ceci immédiatement ! Dépêche-toi !

  • Sermonner, faire la morale

Penses-tu que c’est gentil de faire cela ? Si tu veux que les gens soient gentils envers toi il faut l’être aussi. Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’ils te fassent.

  • Donner des avertissements

Fais attention, tu vas te faire mal !
  • Jouer les martyrs

Tu veux me rendre malade ?

  • Faire des comparaisons

Pourquoi ne fais-tu pas comme ta sœur ? C’est parfait ce qu’elle fait, elle.
  • Faire des remarques sarcastiques

C’est vraiment brillant ce que tu fais, fantastique ! Tu es tellement intelligent que tu devrais recueillir beaucoup de compliments avec une telle action.
  • Faire des prédictions

Si tu continues comme ça tu n’auras pas d’amis.


Pour susciter la coopération d’un enfant (détaillé dans le livre de la page 84 à 94) :

  • Décrire ce que l’on voit ou décrire le problème.
Il y a une serviette humide sur mon lit.

  • Donner des renseignements.

La serviette mouille mon lit.
  • Le dire en un mot.
La serviette !
  • Parler de ses sentiments.
Je n’aime pas dormir dans un lit humide.
  • Écrire un mot sur papier.

Replace-moi ici pour que je puisse sécher ! Merci. Ta serviette.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire