vendredi 20 janvier 2012

Limites en médecine et modèle holographique

J'avais un problème de santé récurrent, à chaque réveil il était bien là, j'ai consulté plusieurs médecins, consommé différents médicaments pendant plusieurs années. Un jour, je ne me rappelle pas d'un événement bien précis, j'ai décidé de prendre ma santé en main. J'ai rencontré des personnes : ostéopathe, acupuncteur, naturopathe, thérapeute EMDR, psychothérapeutes holistiques (trame, mémoires, DEI, constellations...), psychologue Xin Li, bio-énergéticiens, j'ai lu des livres, j'ai changé complètement mon approche de la santé et j'ai guéri ! Je n'avais sans doute pas besoin de tout ça pour guérir mais ma curiosité et les coïncidences m'ont amené à faire toutes ces expériences. 
J'ai maintenant envie de comprendre et de partager.

Dans le livre "Guérir par la lumière", Barbara Ann Brennan développe une approche de la médecine fondée sur sept principes d'un modèle holographique qui repose sur le postulat que l'esprit est source de matière.

La médecine allopathique, qui repose sur un modèle matérialiste, la matière source d'esprit, s'appuie sur dix hypothèses selon le Dr Harman :

1- la connaissance ne s’acquiert que par l'exploration du monde mesurable par les sens physiques et des instruments qui en sont le prolongement ou bien par une transmission d'information génétique.

2- Toutes propriétés qualitatives peut se réduire à des propriétés quantitatives, ex : la couleur se réduit à une longueur d'onde.

3- La connaissance scientifique porte sur le monde objectif que nous percevons tous, l'expérience subjective accessible au seul individu ne peut mener à des connaissances aisément vérifiables.

4- Toute conduite relève de forces externes affectant l'individu et de tensions et pressions internes à l'organisme.

5- Conscience ou sensibilité à nos émotions et nos pensées s'explique par des processus physiques et bio-chimiques dans le cerveau.

6- La mémoire est un amas de renseignements accumulé dans le système nerveux central.

7- Toute prévision du futur se fait par des prédictions rationnelles fondées sur des causes connues et des récurrences passées.

8- L'activité mentale dépend de divers états dynamiques du cerveau et ne peut influer sur le monde matériel extérieur à l'organisme.

9- L'évolution de l'univers et de l'homme a des causes physiques, il n'y a pas de dessein universel.

10- la conscience individuelle ne survit pas à l'organisme.

Je ne dis pas que cette médecine est foncièrement mauvaise, elle est capable d'intervenir efficacement pour curer des conséquences de maladies. J'estime que les médicaments, la chimie utilisés sont comme une pollution pour le corps humain, que l'on peut éviter des maladies en veillant à son propre équilibre (au sens large) et que l'on peut guérir et apprendre de ses maladies sans médicaments ou chirurgie.


Les sept principes du modèle holographique et leurs implications sur la médecine sont :

Principe 1 : La conscience est la réalité fondamentale
Les facteurs principaux de notre état de santé sont nos intentions, conscientes ou non, et leur expression dans nos pensées, sentiments, actions. 
Tout problème physique est le symptôme d'une maladie enracinée dans le conscient. 
La médecine fondée sur le monde physique l'est sur des causes secondaires et non primaires.

Des médecines traditionnelles et/ou énergétiques, comme l'acupuncture chinoise, visent à maintenir la personne en équilibre pour que son corps physique ne soit pas malade.
Vouloir faire passer un mal de tête avec des médicaments c'est comme débrancher le voyant de la voiture qui indique un problème plutôt que de réparer la panne.

Principe 2 : Tout est relié à tout
Tout ce que nous disons, pensons, faisons et croyons concernant la santé et la maladie  a une conséquence immédiate sur chacun.

On retrouve le champ akashique de Laszlo, le champ H de Pinel. Tout est relié en dehors de l'espace et du temps. Il existe dans H1, un champ d'information qui concerne la santé et il est alimenté par les pensées de chacun, ceci est aussi appelé "égrégore".

Principe 3 : Chaque élément contient le tout
Chaque parcelle de notre être nous contient intégralement.
On retrouve le monde fractal : une partie d'un tout contient le tout, le microscopique est à l'image du macroscopique. "Tout ce qui est en haut est en bas."

Principe 4 : Le temps est holographique
Chacun est relié à son "moi" sain d'avant et d'après la maladie. Nous avons accès à cette expérience pour guérir. Nous pouvons conserver les leçons et la sagesse enseignées par la maladie.
Dans une conception du temps linéaire, nous sommes dans l'état de l'instant T, dans une conception quantique nous sommes l'accumulation de tout ce que nous avons été. Nous pouvons nous venir en aide dans le passé (technique EMDR) pour améliorer notre présent.
Dans le champ H2 se trouve l'information de tout ce que nous avons été.

Principe 5 : Individuation et énergie sont essentielles à l'univers
Chacun de nous est unique, comme tout ce qui nous arrive, qui ne peut être déterminé par une probabilité fondée sur le passée.
S'agit-il là de notre libre-arbitre ?

Principe 6 : Le tout est plus grand que l'addition des éléments
Chaque aspect et système a accès à la connaissance des autres. Un groupe de personnes créé un ensemble de douée de plus de pouvoir, amour et créativité que chacun de ses membres ou la somme de leurs efforts individuels.

Le pouvoir de la pensée  pour la guérison d'un proche(communément appelée "prière" sans qu'elle ne soit reliée à une religion), qui s'appuie sur le principe 1, est plus fort quand un groupe prie en ce sens.

Principe 7 : Le conscient créé la réalité et sa propre expérience de celle-ci
Si on n'envisage pas la guérison, que l'on se lamente sur sa maladie et sa malchance, on reste "victime" de son état, on n'a pas conscience de notre pouvoir sur notre propre guérison.
On retrouve ce que j'exposais dans l'article sur les caravelles.


Un événement, une maladie n'est pas "mauvais" en soi. Nous, notre ego, peut en faire une mauvaise expérience et générer une souffrance. Nous pouvons aussi accepter la situation, chercher en nous comment réagir et ensuite en tirer des enseignements.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire